Ephemeral Intersects, 1, as 1 in 2, 2016 – 2017

Ephemeral Intersects, 1, as 1 in 2, 2016- 2017 – 80 * 80 cms, Edition de 2, Impression sur bois – 80 * 80 cms, Edition de 3,  Tirage argentique FUJI DP II sur papier mat Papier- + 2AP

La forme de l’installation a été construite afin de suggérer une maison éclatée, séparée en deux et suspendue. Cette coupe en deux et l’éclatement symbolisent la perception d’une ville partagée entre deux histoires, une soviétique, une allemande et entre deux états, utopie et dystopie. L’éclatement et la suspension apportent la notion d’instabilité et de provisoire.

L’installation a été construite à partir de fenêtres trouvées dans la ville de Kaliningrad, élément typologique de l’architecture de la maison, dans un site historique, Kronprinz, et ancien bastion, photographiée puis détruite.

Pour l’exposition, trois photographies imprimées sur bois montrent des étapes de la construction.

Le choix du matériau bois pour l’impression est, d’une part pour se référer au matériau original de l’installation, mais aussi pour sublimer une première réalisation faite de matériaux récupérés, et donner l’illusion de la peinture.

Cette sublimation esthétique et ce processus répétitif se réfèrent au processus de déréalisation et une perception située entre le réel et l’illusion, la dépréciation et la sublimation.

 

Ephemeral Intersects, 1, as 1 in 2, 2016- 2017 – Exhibition View, NCCA, Kaliningrad, 2017

 

 

» Works